Accrochage – Eugène Lami (1800-1890), dessinateur de la « vie élégante »

 
Musée des Arts décoratifs
107 rue de Rivoli – 75001 Paris
Niveau 4 – Couloir XIXe
 
3 avril 2013 – 10 juin 2013
 

Henri Béraldi décrivait Eugène Lami (1800-1890) comme « l’artiste épris de modernité et d’élégance, peintre de la vie contemporaine, qui a su voir (c’est remarquable !) un XIXe siècle aristocratique, et même chatoyant ; un XIXe siècle de fashion, de sport, de chasse, de fêtes, de revues et de galas ». Formé à la peinture avec Horace Vernet, poursuivant son apprentissage auprès du Baron Gros et au contact de Géricault, il apprend encore l’art et la technique d’un Richard Parkes Bonington. Peintre officiel de Louis-Philippe à partir de 1832, Lami devient un proche des enfants du roi. C’est tout naturellement qu’il se voit confier la décoration des appartements du duc d’Orléans, du duc de Nemours ou encore du duc d’Aumale. A l’origine talentueux lithographe, il devient un virtuose de l’aquarelle (il est à la source, on s’en souvient, de la Société des aquarellistes français). Ses dessins de projets de décoration intérieure (aboutis ou plus féériques encore quand, in progress, ils surgissent en aplats de couleur) assurent sa renommée. Son nom, singulièrement, est attaché à celui de James de Rothschild, pour qui il imagine le chatoiement lavé de décors et ornements du château de Ferrières ou de celui de Boulogne. Là, ses qualités de coloriste, toujours, soulèvent l’enthousiasme des critiques contemporains.

Projet de plafond. Eugène Lami (1800-1890) France, [vers 1852-1870] Crayon et aquarelle Achat du musée, 1890 Inv. CD 5732.8 © Les Arts Décoratifs

Projet de plafond. Eugène Lami (1800-1890). France, [vers 1852-1870]. Crayon et aquarelle. Achat du musée, 1890. Inv. CD 5732.8 © Les Arts Décoratifs

Le département des Arts graphiques du musée des Arts décoratifs invite à redécouvrir ce « poète du dandysme officiel », salué par Baudelaire, en présentant une vingtaine de dessins d’exception –achetés et donnés entre 1890 et 1967, la générosité de David David-Weill, une nouvelle fois, se manifeste en 1936 – récemment restaurés grâce au mécénat de la Fondation de France.

Agnès Callu

 

Projet pour les appartements de réception du duc de Nemours aux Tuileries Eugène Lami (1800-1890) France, [vers 1844] Crayon et aquarelle Don David-Weill, 1936 Inv. 32458.A © Les Arts Décoratifs

Projet pour les appartements de réception du duc de Nemours aux Tuileries. Eugène Lami (1800-1890), France, [vers 1844]. Crayon et aquarelle. Don David-Weill, 1936. Inv. 32458.A © Les Arts Décoratifs

 

Projet de plafond. Eugène Lami (1800-1890) France, [vers 1852-1870] Crayon, encre brune et aquarelle Achat du musée, 1890 Inv. CD 5732.3 © Les Arts Décoratifs

Projet de plafond. Eugène Lami (1800-1890). France, [vers 1852-1870]. Crayon, encre brune et aquarelle. Achat du musée, 1890. Inv. CD 5732.3 © Les Arts Décoratifs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *